La boîte à outils

Infos pratiques, cartes & itinéraires, matériel, sac, trousse à pharmacie, billets d’avion, budget & tarifs sur place

La boîte à tuyaux

Mes bonnes et moins bonnes adresses (hébergement, guides, centres de plongée…) par destination

La boîte à images

Paysages, plongée, portraits, sur le vif, clichés de groupe… Revivez mes voyages en photos et en vidéos

La boîte à bulles

Dérivantes, raies manta, créatures étranges, jardins de coraux… Mes plus beaux souvenirs de plongée

La boîte à vrac

Articles autour du voyage, réflexions, idées, coups de cœur… en attendant le prochain voyage

Accueil » Retour à Borneo (Indonésie) • 2010

Retrouvailles avec Guillaume, l’homme qui voyageait 51 heures

30 novembre 2010 Aucun commentaire

Récit

Mardi 23 novembre, c’est le grand départ de Banjarmasin. Nous mettons le cap sur l’archipel de Derawan, un chapelet d’îles au nord de Kalimantan Est. Nous y sommes déjà allés l’an dernier, et avons eu un vrai coup de cœur pour l’endroit.

Aujourd’hui, on retrouve Guillaume, l’ami d’enfance de Jean-François, à Balikpapan, la capitale de Kalimantan Est. Séduit par nos récits 2009 sur Derawan, il a eu très envie d’y aller et de plonger avec les raies manta. Guillaume a déjà voyagé avec nous plusieurs fois, mais ça faisait longtemps qu’on ne s’était pas fait une virée tous les trois. Il arrive de France aujourd’hui, et nous avons rendez-vous cet après-midi, à l’aéroport de Balikpapan.

Départ de Banjarmasin en fin de matinée. Un avion plus tout neuf de la compagnie Sriwijaya Air nous conduit en 40 minutes à Balikpapan. Mukani, un guide de Banjarmasin, nous a réservé ce billet quelques jours plus tôt et s’est aussi occupé de la correspondance, de Balikpapan à Berau.

A Balikpapan, Guillaume nous accueille au terminal des arrivées. Il porte des lunettes de soleil, donc on ne voit pas franchement ses yeux, mais il a l’air en bonne forme, malgré les milliers de kilomètres déjà parcourus.

Retrouvailles avec Guillaume (aéroport de Balikpapan, Kalimantan Est, Indonésie)

Nous sommes contents de nous retrouver, et pour fêter ça, une petite Bintang s’impose ! Ça fait presque 15 jours qu’on n’a pas bu une goutte d’alcool. C’est bien pour le régime, mais en bons franchouillards, on aime bien trinquer quand on est en vacances. Sauf qu’à Kalimantan cette année, on ne trouve de la bière nulle part. Il paraît qu’il faut l’acheter au marché noir, à des prix prohibitifs…

Une bonne Bintang bien fraîche (Aéroport de Balikpapan, Kalimantan, Est, Indonésie)

Installés dans un bar de l’aéroport, nous trinquons à la mode locale : « Selamat minum ! ». Guillaume nous raconte alors son périple de dingue. Il a quitté Paris le 21 novembre à 12h15, après avoir passé une nuit blanche dans l’appartement bruyant de l’amie qui l’hébergeait. Ça commence bien !

De Roissy, il s’envole pour Amman, en Jordanie, avec la compagnie Royal Jordanian. Après 7h30 d’escale, il met les voiles en direction de Bangkok, où il passe encore un peu plus de cinq heures à vadrouiller dans l’aéroport. Heureusement, notre homme a réussi à dormir un peu sur ce deuxième tronçon. De Bangkok, cap sur l’aéroport de Surabaya (Java) à bord d’avion de la low-cost Air Asia. Notre noctambule trouve refuge dans un petit troquet ouvert toute la nuit, pendant les sept heures qui le séparent de son prochain vol. Le lendemain matin au lever du jour, saut de puce avec Lion Air vers Balikpapan, où il atterrit à 8h40.

Mais le périple est loin d’être terminé. Notre avion arrive en début d’après-midi, il lui faut donc encore tuer le temps pendant six heures ! Il part faire un petit tour au centre-ville, mais découragé par l’atmosphère sordide de l’endroit, il rentre rapidement à l’aéroport. Nous arrivons à 14h50, et attendons tous ensemble notre avion pour Berau, prévu vers 18h.

Notre avion Sriwijaya Air (Balikpapan, Kalimantan Est, Indonésie)

Pendant le vol de 40 minutes, on tombe sur Patrice, un ami parisien qui va à Derawan avec sa fille. On savait qu’il avait l’intention de venir, mais quelle surprise de le retrouver dans notre avion ! Arrivée à Berau, nous prenons un kijang (sorte de jeep locale) et traçons en deux heures à travers la campagne vers le port de Tanjung Batu. Guillaume en profite pour somnoler un peu à l’avant de la voiture. À Tanjung Batu, un speedboat nous attend. La traversée vers Derawan dure 20 minutes, sous la pleine lune, c’est magnifique. Lorsqu’on arrive à Derawan vers 21h30, Guillaume est encore frais comme un gardon. On poursuit même la soirée jusqu’à 2h du matin : quelle santé !

Au total, 5 avions, 18h45 de vol, 14000 km, 28 heures d’escale, 1 voiture, 1 speedboat : notre ami Le Gwill (c’est comme ça qu’on le surnomme) vient d’établir un beau record. Paris – Derawan en 51 heures : qui dit mieux ?!

 

Vidéo

⊕ Infos pratiques

» Vol Banjarmasin –> Balikpapan
Durée : 40 minutes
Prix : 550 000 Rp / personne avec Sriwijaya Air

» Vol Balikpapan –> Berau
Durée : 40 minutes
Prix : 550 000 Rp / personne avec Sriwijaya Air

» Kijang Berau -> Tanjung Batu
Trajet : 2 heures
Prix : 550 000 Rp (traversée en speedboat incluse)

» Speedboat Tanjung Batu -> Derawan : 20 minutes

Carte

[geo_mashup_map]

 

Naviguez dans cette rubrique :

 
 
 

Une réaction, une question ? C'est à vous !

Ce blog est compatible avec Gravatar. Pour créer votre propre avatar, rendez-vous sur le site Gravatar.