La boîte à outils

Infos pratiques, cartes & itinéraires, matériel, sac, trousse à pharmacie, billets d’avion, budget & tarifs sur place

La boîte à tuyaux

Mes bonnes et moins bonnes adresses (hébergement, guides, centres de plongée…) par destination

La boîte à images

Paysages, plongée, portraits, sur le vif, clichés de groupe… Revivez mes voyages en photos et en vidéos

La boîte à bulles

Dérivantes, raies manta, créatures étranges, jardins de coraux… Mes plus beaux souvenirs de plongée

La boîte à vrac

Articles autour du voyage, réflexions, idées, coups de cœur… en attendant le prochain voyage

Accueil » Retour à Borneo (Indonésie) • 2010

Arrivée à Loksado

25 novembre 2010 Aucun commentaire

Récit

Loksado se trouve à une heure au nord de Kandangan, dans la province de Kalimantan Sud. Un tout petit village perché sur un plateau de la chaîne du Pegunungan Meratus, à 165 km au nord de Banjarmasin, et 40 km à l’est de Kandangan. La région est connue pour ses treks dans la jungle, ses cascades, sa culture Dayak et le « bamboo rafting ».

Il y a quelques jours, nous avons appelé Amat, le seul guide de Loksado qui parle anglais, pour savoir s’il pouvait nous accompagner en trek. Les touristes n’affluent pas en ce moment, donc Amat est disponible. Au téléphone, je l’ai trouvé rigolo, avec sa petite voix haut perchée et nasillarde.

Il nous accueille au parking qui sert de gare routière à Loksado. On n’en revient pas : c’est ce jeune homme tout frêle qui va nous emmener dans la jungle ? Amat n’est pas très grand, et il semble plus maigre que mince. C’est vrai que ce gabarit colle bien avec sa voix fluette, mais on se demande comment un si petit volume peut tenir le choc en trek.

Amat nous propose deux options pour le logement. A deux pas, le Wisma Alia, un petit losmen tout neuf avec salle de douche commune, ou le Wisma Loksado, un bâtiment en dur de l’autre côté de la rivière, avec salle de douche privée. On n’est pas forcément partageurs en termes de sanitaires, surtout quand on compte rester plusieurs jours au même endroit. Bien sûr, il nous arrive de partager, mais si on peut, on évite. Une voisine indique à Amat que le propriétaire du Wisma Loksado n’est pas là en ce moment.

Notre losmen (Loksado, Kalimantan Sud, Indonésie)Le Wisma Loksado (Kalimantan Sud, Indonésie)

Tant pis, va pour le losmen. En plus, il est tout neuf, et pour l’instant, nous sommes les seuls occupants. Donc la salle de douche nous appartient ! Les chambres sont très basiques mais propres, et la petite maison en bois est posée juste au bord de la rivière, c’est plutôt sympa. Au rez-de-chaussée, un petit salon TV commun, la salle de douche, et une chambre. A l’étage (accessible par un escalier ultra raide et bas de plafond) quatre chambres et deux terrasses : l’une côté rue, l’autre côté rivière. L’endroit est charmant, et l’ambiance très nature. On s’installe à l’étage. Finalement, c’est bien mieux que ce gros bâtiment rigide sans charme que l’on aperçoit sur l’autre rive.

Notre chambre toute simple au Wisma Alia (Loksado, Kalimantan Sud, Indonésie)Salon commun au Wisma Alia (Loksado, Kalimantan Sud, Indonésie)Notre balcon côté rivière (Loksado, Kalimantan Sud, Indonésie)Notre balcon côté rue (Loksado, Kalimantan Sud, Indonésie)

Amat nous explique le déroulement du trek et nous donne rendez-vous le lendemain matin pour le départ. On le trouve un peu avare en explications, mais on croit comprendre que son niveau d’anglais n’est pas très élevé. Il se débrouille, et on arrive à se comprendre, mais rien à voir avec l’anglais de Yusuf ou de Mukani. C’est vrai qu’on aurait aimé un guide plus loquace, et on le regrettera parfois pendant le trek, mais on a fait le choix de venir ici seuls et de partir avec Amat, c’est comme ça. De toutes façons Mukani nous avait déjà donné la liste des indispensables pour le trek, donc nous sommes parés : moustiquaire, chaussures de marche, tongs, nécessaire de toilette minimum, lampe de poche, sac à viande, papier toilette, vêtement de pluie, et des vêtements de rechange pour le deuxième jour.

Peu après notre arrivée, il se met à pleuvoir. Trois gouttes, puis un vrai déluge ! Loksado s’articule autour de la rivière Amandit. En face de notre losmen, il y a une sorte de presqu’île, au confluent de trois petits cours d’eau. En moins d’une heure, le niveau de l’eau a considérablement augmenté autour de cette presqu’île, allant même jusqu’à l’envahir par endroits. Amat nous a expliqué que la rivière se met en crue en moyenne deux fois par an, détruisant souvent les ponts reliant les deux parties du village.

Arrivée à Loksado... Ça promet pour le trek... (Kalimantan Sud, Indonésie)

Nous passons une soirée très calme à Loksado. Le warung voisin propose des petits plats pour pas cher. C’est rustique mais très bon. Les locaux ont l’air un peu plus habitués qu’ailleurs à voir des touristes, mais nous sommes quand même les seuls ici ce soir. Loksado est un tout petit village très calme. Les gens mangent à la tombée de la nuit (autour de 18h) et puis le village semble s’endormir. Ce n’est donc pas ici qu’on va se faire des soirées délires, mais ça nous va bien. On a envie de nature et de calme. Je crois qu’on a bien choisi notre endroit.

Note aux adeptes de bière (dont je fais partie) : à Loksado, c’est niet. Ça commence à être récurrent à Kalimantan… Pourtant, Loksado est un fief Dayak (peuple animiste converti au christianisme). On ne comprend pas bien cette interdiction catégorique. Ce n’était pas comme ça l’an dernier, mais les lois se sont apparemment durcies en un an.

⊕ Infos pratiques

» Bemo (charter) Kandangan –> Loksado
Trajet : 1 heure
Prix : 150 000 Rp

» Wisma Alia
Chambre double (ventilateur), salle de douche commune : 130 000 Rp

» Trek de deux jours dans la jungle
Prix : 350 000 Rp / jour pour deux personnes (+ 100 000 Rp pour les repas et la nuit dans la maison Dayak)
Guide : Amat : +62 813 487 66573 (portable)

Carte

[geo_mashup_map]

 

Naviguez dans cette rubrique :

 
 
 

Une réaction, une question ? C'est à vous !

Ce blog est compatible avec Gravatar. Pour créer votre propre avatar, rendez-vous sur le site Gravatar.