La boîte à outils

Infos pratiques, cartes & itinéraires, matériel, sac, trousse à pharmacie, billets d’avion, budget & tarifs sur place

La boîte à tuyaux

Mes bonnes et moins bonnes adresses (hébergement, guides, centres de plongée…) par destination

La boîte à images

Paysages, plongée, portraits, sur le vif, clichés de groupe… Revivez mes voyages en photos et en vidéos

La boîte à bulles

Dérivantes, raies manta, créatures étranges, jardins de coraux… Mes plus beaux souvenirs de plongée

La boîte à vrac

Articles autour du voyage, réflexions, idées, coups de cœur… en attendant le prochain voyage

Accueil » Retour à Borneo (Indonésie) • 2010

De Pangkalanbun à Banjarmasin

17 novembre 2010 Aucun commentaire

Récit

Notre séjour dans le Parc National de Tanjung Puting s’achève. Nous avons dit au revoir à Yusuf avec regret hier soir, et avons passé la nuit dans un petit hôtel qu’il nous a recommandé à Pangkalanbun. Une chambre basique avec mandi : confort simple et bon marché à l’hôtel Tiara, pour 85 000 Rp la nuit (6,85€), petit-déjeuner compris.

Le lendemain matin, une voiture nous attend devant l’hôtel à 8h30, décollage prévu à 10h20 pour Banjarmasin, la capitale de Kalimantan Sud. Ce transfert à l’aéroport est compris dans le prix de la croisière en klotok. « On vous prend à l’aéroport, on vous ramène à l’aéroport ! » nous avait dit Isy, l’organisateur.

La surprise de Yusuf

Dix minutes plus tard, nous arrivons devant le terminal de départ. En descendant de la voiture, nous apercevons Yusuf qui se dirige vers nous avec son sourire rayonnant. Il voulait nous faire la surprise ! Il n’a aucune raison d’être là ce matin, mais il voulait s’assurer que nous montions bien dans l’avion. Quel amour !
Apparemment, Isy aussi devait être là ; il arrivait ce matin de Bali en ferry, et a tout fait pour nous rejoindre, mais il n’a pas pu être dans les temps. Il voulait nous rencontrer et s’assurer que tout s’était bien passé, même si je lui avais déjà communiqué nos appréciations par texto. Il m’appellera d’ailleurs plus tard dans la journée, pour s’excuser de ne pas avoir été là, et m’inviter à le contacter pour quoi que ce soit en cas de besoin pendant notre séjour à Kalimantan. Que dire ? De la bonté à l’état pur ! C’est un peu pour tout ça qu’on aime l’Indonésie.

Nous enregistrons nos bagages et payons au passage une petite surcharge (20 000 Rp chacun). Sur Kalstar, le maximum autorisé est 15 kg par personne, et visiblement nous sommes déjà plus lourds. Contrairement à l’an dernier sur la même compagnie, on ne nous demande pas de monter sur la balance. On paye aussi une taxe d’aéroport de 13 000 Rp chacun.

En attendant l’embarquement, nous invitons Yusuf à boire un thé en terrasse. Un moment très agréable, qui nous permet de lui redire à quel point nous avons apprécié notre trip en klotok, et la qualité de ses services. Il est vraiment content que ça nous ait plu. On en profite aussi pour lui montrer quelques photos de « chez nous », notamment des photos où nous sommes dans la neige. Il est un peu scotché lorsqu’on lui annonce les températures qu’il fait en France en ce moment ! A son tour il prend son téléphone et nous montre des photos de sa maison à Kumai, et de ses amis. Un petit échange bien sympa.

Au moment des au revoir, on ressent une certaine pudeur dans la gestuelle de Yusuf. Sa venue ce matin nous montre qu’il nous aime bien, mais les adieux sont vite emballés : pas d’accolade, juste une bonne poignée de main. Comme s’il cherchait à écourter cet instant. Pourtant, son sourire et ses yeux semblent nous dire beaucoup plus. On se dit que c’est sûrement culturel : en Asie, on ne communique pas trop sur ses sentiments. De mon côté, je suis très émue de lui dire adieu et je m’éternise en remerciements.

En route pour Kalimantan Sud

Nous grimpons dans l’ATR42 de la compagnie Kalstar. 25 minutes plus tard, l’avion se pose à Sampit pour une escale de 5 minutes, et redécolle en direction de Banjarmasin pour un second tronçon de 25 minutes.

Aéroport de Pangkalanbun, notre avion Kalstar pour Banjarmasin (Kalimantan Centre, Indonésie)

Coût de ce petit saut de puce : 759 000 Rp / personne, soit environ 61 € (billets achetés trois jours à l’avance). On se pose souvent la question bus ou avion. Dans certaines régions d’Indonésie, les routes sont souvent en mauvais état et les transports pas toujours fiables. Il arrive qu’on ne sache pas quand on va partir, et encore moins à quelle heure on va arriver. Certes un trajet en bus serait plus économique, mais je crois que depuis mon aventure à Sumatra en 2007 (voir l’article Du Lac Toba à Bukittinggi : le bus de l’impossible), je ne souhaite plus faire des trajets en bus supérieurs à 7-8 heures. Et dans ce cas précis, il nous aurait fallu 17 heures pour rallier Banjarmasin… Autant dire que le choix a été vite fait, même si on essaie de penser à notre empreinte carbone… Ceci dit, il serait intéressant de la calculer en comparant l’impact d’un trajet en bus à celui d’un vol. En Indonésie, pas sûr que le premier soit moins important que le deuxième, vu l’état des bus…

Arrivée à Banjarmasin

Nous sautons dans un taxi en direction du centre-ville, qui se trouve à 40 minutes de l’aéroport. Banjarmasin n’échappe pas à la règle qui semble prédominer en Indonésie : c’est une grande ville moche, polluée, sans charme et pas adaptée aux piétons. C’est dommage, parce qu’on aurait bien voulu se poser là quelques jours, pour faire le point sur la suite du programme. On avait naïvement espéré que Banjar (comme on la surnomme ici) serait peut-être différente des autres grandes villes…

Tant pis, on va essayer de trouver un hôtel pas trop glauque, et bien sûr aller visiter les célèbres marchés flottants.

⊕ Infos pratiques

» Hôtel Tiara (Pangkalanbun)
Chambre double (ventilateur) avec mandi, petit-déjeuner inclus : 85 000 Rp

» Vol Pangkalanbun -> Banjarmasin
Durée : 1 heure
Prix : 759 000 Rp / personne, avec Kalstar

» Taxi aéroport de Banjarmasin -> centre-ville
Trajet : 45 minutes
Prix : 80 000 Rp

Carte

[geo_mashup_map]

 

Naviguez dans cette rubrique :

 
 
 

Une réaction, une question ? C'est à vous !

Ce blog est compatible avec Gravatar. Pour créer votre propre avatar, rendez-vous sur le site Gravatar.