La boîte à outils

Infos pratiques, cartes & itinéraires, matériel, sac, trousse à pharmacie, billets d’avion, budget & tarifs sur place

La boîte à tuyaux

Mes bonnes et moins bonnes adresses (hébergement, guides, centres de plongée…) par destination

La boîte à images

Paysages, plongée, portraits, sur le vif, clichés de groupe… Revivez mes voyages en photos et en vidéos

La boîte à bulles

Dérivantes, raies manta, créatures étranges, jardins de coraux… Mes plus beaux souvenirs de plongée

La boîte à vrac

Articles autour du voyage, réflexions, idées, coups de cœur… en attendant le prochain voyage

Accueil » Retour à Borneo (Indonésie) • 2010, Zoom sur...

Les orangs-outans de Tanjung Puting : suite et fin

15 novembre 2010 7 commentaires

Récit

Deuxième journée sur le klotok. Nous naviguons quelques heures sur la rivière Sekonyer et nous entrons sur une partie beaucoup plus étroite, où l’eau devient noire translucide. C’est la « coca-cola river » nous dit Yusuf ! On va enfin pouvoir prendre une douche, lorsque l’équipage aura rempli le bac du mandi avec cette eau plus pure que la version café au lait de la veille.

Rivière Sekonyer et son eau noire translucide (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

Arrivée à Camp Leakey, le camp principal des orangs-outans, où le Professeur Galdikas a vécu pendant plusieurs dizaines d’années. Marco et sa mère Mut nous accueillent à l’entrée.

Mut et Marco font du trapèze lors de notre arrivée à Camp Leakey (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

Nous visitons le centre d’information, où l’histoire des camps de réhabilitation est racontée en texte et en images. Puis retour au klotok pour le déjeuner, en attendant l’heure du repas des orangs-outans. Sur le chemin, nous recroisons Marco et Mut, allongés sur le ponton. Nous sommes seuls avec eux, et pouvons les voir de très près.

Marco dans une pose très humaine (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

Finalement, ce sont les moments les plus agréables : on n’est pas à la plateforme d’alimentation avec tous les touristes (ils sont nombreux à Camp Leakey). On vit un instant privilégié avec ces orangs-outans croisés sur le chemin. On reste avec eux, on les observe de près, certains viennent à notre rencontre, comme Thomas, descendu de son arbre pour nous dire bonjour. Thomas a une coupe de cheveux très bien taillée, il a une tête vraiment sympa !

Thomas et sa belle coupe de cheveux (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

J’ai vécu quelques secondes magiques avec lui. Il s’est approché de moi et m’a pris le bras avec ses pattes. Ça n’a pas duré très longtemps, mais j’ai été envahie par un sentiment très fort. Là, à l’autre bout du monde, un orang-outan bien coiffé me tient le bras. C’est tellement improbable ! Ça fait comme une sorte de communion que j’ai du mal à expliquer. J’ai senti sa chaleur, sa force tranquille, et le plus ahurissant c’est que j’ai eu l’impression d’être tenue par un être mi-homme mi-animal. Très curieux. En tout cas à cet instant je suis aux anges, avec un sourire un peu idiot que je n’arrive  pas à décoller de mon visage.

Nous restons là une bonne heure, avec Marco, Mut et Thomas, à profiter de cet instant volé. Au bout d’un moment, Marco, qui semble nous réclamer des cacahuètes, est agacé : il n’arrive pas à obtenir ce qu’il veut. Il grimpe alors à un arbre, et se pose sur une branche. Yusuf, Jean-François et moi sommes assis par terre sur le ponton, juste au-dessous. Au moment où il s’installe, j’ai comme un pressentiment. Je ne sais pas pourquoi je me dis : « Imagine qu’il nous fasse pipi dessus ». Et une demi seconde après, monsieur se lâche ! A peine le temps de décoller nos fesses du ponton, et Marco se soulage sur nous, l’air indifférent ! On a beaucoup ri.

Contrarié car on ne lui a pas donné à manger, Marco se prépare à nous faire pipi dessus ! (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

Après le déjeuner et une petite sieste, nous nous dirigeons vers la plateforme d’alimentation, à 10-15 minutes de marche. En route, nous croisons un magnifique gibbon qui rôde autour de la réserve de bananes. C’est une petite cabane où les gardes forestiers stockent les bananes qu’ils distribuent chaque jour aux orangs-outans. Le gibbon l’a bien compris, et espère sans doute pouvoir en chiper une ou deux. Il fait des acrobaties autour de la cabane en attendant.

Jean-François et le gibbon, à la réserve de bananes (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)Gibbon à Camp Leakey (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)Le gibbon attendant que le garde-forestier ouvre la réserve (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

Sur la plateforme d’alimentation, un mâle dominant est là, du coup, seules des femelles s’aventurent timidement sur la plateforme. Les touristes sont là aussi, et en nombre ! C’est forcément moins intense que ce qu’on vient de vivre avec nos amis sur le ponton. Nous restons quand même plus d’une heure à observer le va-et-vient des femelles et le mâle qui s’empiffre.

Sur le chemin du retour, nous avons la chance de croiser le roi de Camp Leakey. Il s’appelle Tom, il est impressionnant. On le repère car il est en train de courir après une femelle qui lui résiste. Ses cris sont très puissants. Nous restons un peu en retrait de l’arbre où il est perché, car il n’a pas l’air content. De toutes façons vues sa taille et son humeur, nous n’avons aucune envie de le voir de très près !

Tom, impressionnant Roi de Camp Leakey (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

De retour à l’entrée du camp, nous faisons la rencontre de Siswi, allongée sur le ponton près des klotoks. Elle a l’air vraiment sympa, et semble ne pas être dérangée par les humains. Au contraire, on dirait qu’elle cherche leur présence. Elle se prélasse tranquillement, en espérant quelques bananes.

Siswi prend la pose (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

Nous passons un petit moment avec elle, Yusuf nous dit qu’on peut s’approcher, elle n’est pas agressive. Ça se sent de toutes façons, elle semble tellement paisible ! On tente donc une petite photo souvenir, et Yusuf s’allonge même à ses côtés en l’imitant.

Photo souvenir avec Siswi (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)Yusuf et Siswi (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

Nous partons ensuite en direction du dernier camp, Pondok Tanggui, au bord duquel nous allons passer la nuit. L’ambiance est à nouveau très mystérieuse : le soleil se couche, la jungle et la rivière s’assombrissent, c’est assez irréel de passer la nuit là, mais on se sent bien.

La rivière Sekonyer à la tombée de la nuit (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

Et eurêka ce soir, on peut prendre une douche… Quel bonheur ! Après le dîner, Yusuf nous offre de l’Arak. L’alcool n’est pas en vente libre à Kalimantan, Yusuf est donc passé par le marché noir pour nous faire ce petit cadeau. On apprécie, malgré les moustiques et les moucherons qui viennent nous fouetter le visage avant de se noyer au fond de nos verres… La nuit sera encore douce et calme, dans l’atmosphère obscure de la jungle.

Dernier jour à Tanjung Puting

Le lendemain matin nous prenons notre petit-déjeuner lorsque Rica et son bébé débarquent sur une branche près du klotok, sûrement attirés par l’odeur des pancakes. C’est fou de faire un repas avec des orangs-outans comme compagnons de table ! Encore un moment privilégié pour cette dernière journée, que nous vivons avec grand plaisir.

Rica et son bébé au Camp Pondok Tanggui (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

Nous partons pour la plateforme d’alimentation à dix minutes de là, pour assister à un nouveau repas. Nous y passons une heure, les touristes sont moins nombreux qu’à Camp Leakey, c’est plus agréable. Goyok, le roi de Pondok Tanggui, est assis là, à boire du lait et engloutir des bananes.

Goyok, le Roi du camp Pondok Tanggui (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

Puis il se lève pour se dégourdir les jambes : debout, il est encore plus impressionnant. Un mâle adulte peut mesurer jusqu’à 1m60, mais c’est sans doute son épaisseur qui nous saisit le plus.

Goyok au pied de la plateforme (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)Yusuf a la pêche (pour changer) et nous fait une démonstration de ses talents de grimpeur. En quelques secondes, il se retrouve perché à mi-hauteur de l’arbre, un vrai orang-outan !

Yusup se prend pour un orang-outan (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

De retour au klotok, c’est bientôt la fin de la croisière. Un petit stop au village de Tanjung Harapan pour acheter quelques souvenirs, puis nous regagnons Kumai en deux heures.

Jean-François à la cool dans le hamac (Parc National de Tanjung Puting, Kalimantan Centre, Indonésie)

C’est la fin d’une aventure extraordinaire. Nous avons un peu le cœur lourd de quitter le parc national et de dire au revoir à Yusuf. Une telle dose de nature, d’humanité et de découverte nous a fait un bien fou.

Retour à Kumai, le staff au complet : à gauche Niah notre excellente cuisinière, puis Bedol notre capitaine, et Yusuf (Kumai, Kalimantan Centre, Indonésie)

Je réalise que ce qu’on vient de vivre est unique, et j’avoue avoir la gorge un peu nouée au moment où Yusuf nous dépose à l’hôtel de Pangkalanbun…

Mais d’autres aventures nous attendent, et nous sommes pressés de les vivre…

Vidéo

Un montage spécial orangs-outans pour revivre en live cette expérience inoubliable :

Vidéo

⊕ Infos pratiques

» Croisière de 3 jours en klotok chez les orangs-outans de Tanjung Puting
4,9 millions de Rp
Organisateur : Isy Iskandar
☎ +62 812 112 1555 (portable)
isy_guide@yahoo.co.id
www.borneotour.org
Guide : Yusuf
☎ +62 813 5295 8883 (portable) – Travaille en freelance, souvent pour Isy

Carte


 

Naviguez dans cette rubrique :

 
 
 

Il y a 7 commentaires »

  • Daneerys dit :

    Bonjour, ce récit est passionnant, et votre expérience donne énormément envie !
    Est-il posible de savoir combien a couté le trip de 3 jours tout inclus pour vous deux ? (j’essaie de faire une esquisse de budget avant de partir… départ pour l’indonésie prévu fin juin 2012 :) )
    Merci d’avance

    • Daneerys dit :

      pardon je viens de voir dans les infos que ça représente 4,9M de rp ! désolée pour la question idiote et encore merci d’avoir partagé ces souvenirs sur la toile, c’est très inspirant

      • Marion Bazin dit :

        Bonjour Daneerys,

        Effectivement, le prix était noté dans l’onglet « Infos pratiques » de l’article. J’ai mis récemment en place ce système d’onglets pour bien séparer le récit de voyage des infos pratiques et de la carte. Cela permet aux lecteurs pressés d’accéder directement aux informations relatives à l’endroit sans lire l’article dans son intégralité (avant les infos pratiques figuraient à la fin de chaque article).

        Ceci dit peut-être que les onglets ne sont pas assez visibles ?

        Merci pour votre message en tout cas, et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions ! Vous partez combien de temps ?

        A bientôt,
        Marion

  • Daneerys dit :

    Nous allons partir deux mois (au dela j’ai cru comprendre que c’était un peu délicat niveau visa), l’indonésie me semble une bonne destination pour un premier voyage (mon amoureux n’a jamais quité l’europe^^). Je commence à visualiser un peu mieux le parcours ; Java – Kalimantant – Sulawesi – Nusa Tenggara (Komodo)… si jamais vous avez des conseil n’hésitez pas !
    bises
    Audrey

    • Marion Bazin dit :

      Bonjour Audrey,

      En effet la durée maximum pour le visa touriste est de deux mois, à acheter en France avant le départ, car sur place (« visa on arrival ») on ne peut obtenir qu’un visa d’un mois.

      Très bonne destination l’Indonésie ! Si ton ami n’a jamais quitté l’Europe, ce sera quand même un peu le choc culturel, mais rien de bien méchant :o Et puis deux mois, c’est top pour bien en profiter !

      Je ne connais pas Java ni Nusa Tenggara, je ne peux donc pas trop te conseiller. Si tu es plongeuse, je sais qu’on peut voir facilement des raies manta vers Labuanbajo, à l’ouest de Flores, près de Komodo.

      Pour Sulawesi, le pays Toraja vaut vraiment le coup (culture animiste et cérémonies funéraires, rizières en terrasse magnifiques, très belles balades). Sinon, les îles Togian (havre de paix au bout du monde), Bunaken et Lembeh au nord (si tu plonges), Parc National de Tangkoko pour voir les macaques noirs et les tarsiers (les plus petits primates du monde). Je n’ai pas fini de publier mes récits sur notre voyage à Sulawesi en octobre dernier, mais tu peux déjà trouver quelques infos sur le blog (regarde aussi dans le voyage Sulawesi 2008).

      A Kalimantan, en dehors des orangs-outans, il y a évidemment l’île de Derawan (au nord de Kalimantan Est), mais aussi la région de Banjarmasin – Negara – Loksado à Kalimantan sud, et la région de Samarinda. Tu trouveras plein d’infos sur tous ces endroits en fouillant dans les deux voyages : Bornéo 2009 et 2010.

      Et n’hésite pas à me solliciter.

      A bientôt,
      Marion

  • Jean-Marie TRUFFAUT dit :

    Bonjour, les photos de ce boat trip sont super. J’aimerai marcher dans vos pas avec ma petite famille (on est 4). Je serai sur Java en juillet et aout et je me demandais quel était le meilleur moyen de rejoindre Tanjung puting et combien de temps faut-il compter. Sinon le prix que vous avez payé c’est pour 2 personnes ? vous étiez plus nombreux sur le bateau ? Merci encore
    JM

    • Marion Bazin dit :

      Bonjour Jean-Marie,

      Mille excuses de ne pas vous avoir répondu plus tôt, j’ai eu un début d’année plus que chargé et puis je suis repartie en voyage (j’y suis encore). J’ai lu dans un autre de vos commentaires que vous aviez finalement trouvé toutes les réponses à vos questions dans un autre de mes articles. Tant mieux !

      Merci pour vos compliments sur mes photos.

      Je vous souhaite un très beau voyage :)

Une réaction, une question ? C'est à vous !

Ce blog est compatible avec Gravatar. Pour créer votre propre avatar, rendez-vous sur le site Gravatar.