La boîte à outils

Infos pratiques, cartes & itinéraires, matériel, sac, trousse à pharmacie, billets d’avion, budget & tarifs sur place

La boîte à tuyaux

Mes bonnes et moins bonnes adresses (hébergement, guides, centres de plongée…) par destination

La boîte à images

Paysages, plongée, portraits, sur le vif, clichés de groupe… Revivez mes voyages en photos et en vidéos

La boîte à bulles

Dérivantes, raies manta, créatures étranges, jardins de coraux… Mes plus beaux souvenirs de plongée

La boîte à vrac

Articles autour du voyage, réflexions, idées, coups de cœur… en attendant le prochain voyage

Accueil » Sulawesi (Indonésie) • 2008

Le dilemme de Bunaken

5 octobre 2008 Aucun commentaire

Récit

Nous arrivons plus tôt que prévu à Bunaken. Nous devions d’abord séjourner sur les îles Togian, mais les jours fériés qui suivent la Ramadan étant strictement respectés, nous n’avons trouvé personne pour nous faire traverser de la côte jusqu’aux îles (voir l’article Iles Togian, ira n’ira pas ?).

Bunaken, une petite île de 800 hectares située au large de Manado, à Sulawesi Nord, est réputée pour ses incroyables fonds marins. Ils sont d’ailleurs un minimum protégés, puisque la zone qui entoure l’île a été déclarée parc national maritime en 2004.

En arrivant à Manado, on s’installe à l’hôtel Célèbes, près du port.

Le port de Manado et au loin, Bunaken (Sulawesi Nord, Indonésie)

Comme toutes les villes d’Indonésie, Manado est loin d’être charmante, mais ses habitants sont très accueillants. A commencer par le chauffeur de taxi qui nous conduit en ville depuis l’aéroport. Il travaillait autrefois pour Christiane, la propriétaire du Froggies, un centre de plongée à Bunaken. Il nous fait rapidement comprendre qu’ici comme aux Togian, tous les établissements sont pleins à cause des vacances. Il fallait s’y attendre : même si la région est majoritairement chrétienne, les vacances sont nationales. En nous déposant à l’hôtel, il propose d’appeler Christiane pour vérifier ses disponibilités et de nous tenir au courant par texto. Adorable ce monsieur ! Quelques minutes plus tard, nous avons confirmation : il reste un seul bungalow disponible chez Christiane, suite à un désistement.

Quelle chance on a ! Il faut vite appeler Christiane pour réserver le bungalow et lui demander de venir nous chercher en bateau demain. Au Froggies, les prix sont malheureusement bien plus élevés que ce qu’on se permet d’habitude. Tout d’abord, ils sont annoncés en euros. Et ce n’est pas parce que Christiane est moitié française, moitié italienne, anciennement mariée à un Néerlandais ! Non, c’est parce que la clientèle du Froggies est essentiellement occidentale et ne vient ici que pour plonger, avec tout son matos de pro, sans même changer ses euros en rupiahs. Bunaken et Lembeh (un autre site aux alentours) sont bien connus des plongeurs du monde entier. Ils viennent donc passer leurs vacances ici avec pour seul but la plongée. Nous on préfère mixer avec la découverte du pays. Mais chacun son truc !

Bref, les prix sont donc en euros, annoncés par personne et carrément élevés. Seul un package est proposé : pension complète en bungalow, boissons chaudes et fraîches (hors alcool) à volonté et deux plongées par jour (+ une plongée de nuit possible, en sus). « Le prix de cette journée ma chère Maryse ? 95 € par personne ! ». Je vois déjà ceux qui n’ont pas l’habitude des tarifs asiatiques se dire : « Ben c’est pas cher ! ». Si, c’est cher. Et il y a des endroits bien moins chers sur Bunaken, mais tous pleins à craquer. Alors petit conseil à toi, routard qui, comme nous, ne prévois jamais rien : si vacances post-Ramadan il y a, ta chambre et tes plongées tu réserveras !

Petit moment de doute avant d’appeler Christiane : qu’est-ce qu’on fait ? Il nous reste dix jours de vacances. Je ne suis pas forte en calcul mental mais dans ce cas précis, il ne me faut pas très longtemps pour réaliser que 10 x 95 x 2 (pour ceux du fond qui n’ont pas suivi, nous sommes deux personnes) = HORS DE QUESTION ! Mais on a déjà fait une croix sur les Togian, on ne va pas non plus renoncer à Bunaken ! Et faire quoi à la place ? Un voyage sans plongée n’est pas un voyage complet. On a besoin de ça : le monde du silence, les poissons, le corail, la mer, la plage…

Alors c’est vendu, on va rester trois jours à Bunaken et ensuite, on avisera. C’est l’aventure jusqu’au bout !

Le lendemain après-midi, le bateau du Froggies vient nous chercher au port. En 30 minutes à peine, nous faisons la traversée jusqu’à Bunaken où nous arrivons pour le coucher du soleil.

Sur le bateau pour Bunaken, coucher de soleil au large de Manado Tua, une île voisine (Sulawesi Nord, Indonésie)

⊕ Infos pratiques

» Vol Makassar -> Manado
Durée : 1h35
Prix : 479 000 Rp / personne (acheté à la dernière minute), avec Lion Air

» Taxi aéroport -> centre ville : 85 000 Rp

» Celebes Hotel (Manado)
Chambre double (clim, sans fenêtre) : 193 000 Rp (≈ 16€)
☎ +62 431 859 069
hotelcelebesmdo@yahoo.com
www.hotelcelebesmdo.com

Carte


 

Naviguez dans cette rubrique :

 
 
 

Une réaction, une question ? C'est à vous !

Ce blog est compatible avec Gravatar. Pour créer votre propre avatar, rendez-vous sur le site Gravatar.