La boîte à outils

Infos pratiques, cartes & itinéraires, matériel, sac, trousse à pharmacie, billets d’avion, budget & tarifs sur place

La boîte à tuyaux

Mes bonnes et moins bonnes adresses (hébergement, guides, centres de plongée…) par destination

La boîte à images

Paysages, plongée, portraits, sur le vif, clichés de groupe… Revivez mes voyages en photos et en vidéos

La boîte à bulles

Dérivantes, raies manta, créatures étranges, jardins de coraux… Mes plus beaux souvenirs de plongée

La boîte à vrac

Articles autour du voyage, réflexions, idées, coups de cœur… en attendant le prochain voyage

Accueil » Bali et Lombok (Indonésie) • 2007, Zoom sur...

Pause nature à Munduk, au centre de Bali

28 septembre 2007 Aucun commentaire

Récit


Lors de notre arrivée à Denpasar, nous avions rencontré un charmant chauffeur qui nous avait laissé sa carte. Pour gagner un peu de temps, nous décidons de faire appel à ses services pour monter un peu plus au nord. Le village de Munduk, perché dans les montagnes près du volcan Gunung Lesong et du Lac Bratan, promet des excursions sympathiques, des rizières magnifiques, un peu plus en recul de la fréquentation touristique d’Ubud.

Sur la route

Notre chauffeur (Ngakan) est ravi de nous emmener.  Il est formidable, une vraie mine d’informations, un anglais excellent, et un sourire qui fait chaud au cœur.

Guillaume, Ngakan et moi, sur la route de Munduk (Bali, Indonésie)

La route est agréable, ça me change de celles de Sumatra, extrêmement mal entretenues, parsemées de nid de poules, et à moitié goudronnées. C’est donc un trajet plaisant. Assise à l’avant de la voiture, je profite du paysage et écoute Ngakan nous raconter Bali : la culture du riz, les crémations, les temples…

Rizières en terrasse sur la route entre Ubud et Munduk (Bali, Indonésie)

Arrivés à Munduk, Ngakan vérifie que le losmen qu’on a choisi a bien des chambres disponibles, avant de prendre congé. L’endroit est charmant, tenu par une famille qui nous accueille avec de larges sourires et plein de bonté dans les yeux. Le Guru Ratna est une ancienne maison néerlandaise, avec un très beau jardin d’orchidée, et de jolis porches pour certaines chambres. Nous partageons une chambre à trois, la salle de bain et sur le palier, c’est comme ça ici.
Les repas sont servis en terrasse et la cuisine est tout simplement succulente !
Le losmen est en contact avec des guides : parfait, nous sommes venus ici pour faire une excursion (un « trek » comme on appelle souvent ça en Asie, même si ça n’a rien à voir avec le trek en montagne qu’on connaît en France).

Découverte de Munduk

Un peu plus tard nous partons faire une petite promenade à travers les rizières pour atteindre une cascade. Les paysages sont magnifiques : toutes ces rizières sur le flanc des collines avec, en toile de fond, les montagnes, dans la lumière de fin d’après-midi. Mais rapidement l’orage gronde et il nous faut faire demi-tour rapidement.

Jean-François et Guillaume dans les rizières alentours (Munduk, Bali, Indonésie)Rizières avant la pluie (Munduk, Bali, Indonésie)

Rizières sur les collines de Munduk (Bali, Indonésie)

De retour au village, la pluie s’est arrêtée et nous assistons à un joli coucher de soleil sur les paysages vallonnés.

Coucher de soleil à Munduk (Bali, Indonésie)Les rizières de Munduk au coucher du soleil (Bali, Indonésie)

Une très belle excursion

Le lendemain, le guide qui nous emmène pour une journée à travers les villages, les rizières et la forêt alentours, nous explique l’agriculture locale : le riz bien sûr, mais aussi le clou de girofle et le café.

Clou de girofle en train de sécher (Munduk, Bali, Indonésie)

Les rizières en terrasse ne sont pas aussi impressionnantes que celles que j’ai pu voir en photo, mais c’est quand même très beau.

Départ pour une excursion dans la région de Munduk. Au loin sur la colline, le Banyan tree (Bali, Indonésie)

Tout ce vert presque fluo, sur fond de ciel bleu : ça donne une très jolie lumière, qui fait du bien aux yeux.

Rizières en terrasse dans la région de Munduk (Bali, Indonésie)Les Dalton dans les rizières (Munduk, Bali, Indonésie)

Nous montons à travers la forêt jusqu’à l’arbre Banian. Il s’agit d’un arbre sacré appartenant à la famille du ficus. Au départ, le banian est une figue (déposée par des oiseaux mangeurs de fruits) qui germe dans un arbre qu’elle prend pour hôte. Au fur et à mesure que la figue germe, des racines se développent dans tous les sens, notamment vers le sol, et finissent par entourer complètement l’arbre hôte.

Devant le fameux arbre Banian (région de Munduk, Bali, Indonésie)

Un banian peut vivre 300 ans. Il a une importance toute particulière dans l’hindouisme (religion majoritaire à Bali) : le dieu Shiva est souvent représenté assis sous cet arbre, qui symbolise la vie éternelle à cause de son expansion apparemment sans fin. C’est d’ailleurs parce qu’il est sacré que les femmes en période de menstruation ne sont pas autorisées à entrer dans l’arbre, comme l’indique ce panneau.

Panneau au pied du banian, interdisant aux femmes de pénétrer dans les racines pendant leurs règles (région de Munduk, Bali, Indonésie)

L’endroit est assez mystique, on peut entrer à l’intérieur de l’arbre, et essayer d’évoluer dans un méli-mélo de racines et de branches. Il y a peu de touristes ici, c’est appréciable. On a l’impression d’être presque les seuls à pouvoir profiter de cette nature généreuse.

Avec Guillaume dans les racines du banian (région de Munduk, Bali, Indonésie)

De retour au losmen après une bonne journée de marche, on apprécie la gentillesse de nos hôtes. Il y a quelque chose de naturellement bon chez eux. J’ai déjà eu ce genre de sentiment avant, mais là, c’est à un autre niveau. Nous sommes leurs clients bien sûr, mais il y a une telle tendresse dans leur attitude, leur regard, qu’on a l’impression d’être plus.
Par exemple au moment de partir, je vais régler la note à la réception et le père de famille me tend trois albums photos. Je crois d’abord qu’il veut me les vendre car il y a une petite boutique au losmen. Donc je refuse gentiment en disant qu’on a très peu de place dans nos sacs. Et là, je crois que je l’ai presque vexé… Il me regarde, surpris et gêné. Comment n’avais-je pas compris qu’il s’agissait d’un cadeau ? Des albums photos faits mains, en papier recyclé et en tissu, pour y coller plus tard nos photos de voyage. Je me confonds en excuses et le remercie mille fois. C’est vrai qu’on a peu de place dans les sacs, mais on ne refuse pas un cadeau ! Je ne sais pas s’ils font ça avec tous leurs clients, et à vrai dire je m’en fiche un peu. Le geste m’a touchée.

Avec la petite famille du Guru Ratna (Munduk, Bali, Indonésie)

Nous quittons Munduk après trois jours, et faisons un petit stop au Lac Bratan, le deuxième lac de Bali par sa taille. Remplissant le cratère d’un volcan éteint (le Gunung Catur), il se trouve à 1200 mètres d’altitude, et est bordé de collines. Nous restons une petite heure à nous promener autour du lac, profitant du calme et de la beauté de l’endroit.

Guillaume au Lac Bratan (Bali, Indonésie)Nous reprenons la route vers Padangbai, une petite station balnéaire de la côte est, point de départ pour les îles Gili.

Carte

[geo_mashup_map]

 

Naviguez dans cette rubrique :

 
 
 

Une réaction, une question ? C'est à vous !

Ce blog est compatible avec Gravatar. Pour créer votre propre avatar, rendez-vous sur le site Gravatar.