La boîte à outils

Infos pratiques, cartes & itinéraires, matériel, sac, trousse à pharmacie, billets d’avion, budget & tarifs sur place

La boîte à tuyaux

Mes bonnes et moins bonnes adresses (hébergement, guides, centres de plongée…) par destination

La boîte à images

Paysages, plongée, portraits, sur le vif, clichés de groupe… Revivez mes voyages en photos et en vidéos

La boîte à bulles

Dérivantes, raies manta, créatures étranges, jardins de coraux… Mes plus beaux souvenirs de plongée

La boîte à vrac

Articles autour du voyage, réflexions, idées, coups de cœur… en attendant le prochain voyage

Accueil » Thaïlande, Malaisie, Indonésie • 2007

Passage éclair en Malaisie (Penang)

17 avril 2007 Aucun commentaire

Récit


Me voici en Malaisie après neuf heures de route dans un minibus au confort douteux. Sur l’île de Penang exactement, au nord-ouest du pays. La capitale de l’île s’appelle Georgetown, c’est là que je réside.

Komtar Tower : la plus haute tour de Georgetown (Penang, Malaisie)

Je suis passée en Malaisie sans problème (malgré les quelques dangers annoncés au sud de la Thaïlande, liés aux rebellions indépendantistes). Le réel danger se situe plutôt à l’extrême sud-est de la Thaïlande, et moi j’ai passé la frontière à l’Est, donc pas de problème. Seulement des barrages de police réguliers entre Krabi et la frontière. On se demande d’ailleurs à quoi ils servent, puisqu’ils laissent passer tout le monde… Sans doute des contrôles aléatoires à l’occasion. Enfin quoi qu’il en soit, les indépendantistes ne s’en prennent pas aux touristes.
Penang (« panier » en malaisien), située en plein détroit de Malacca, est l’ancienne Singapour, c’est-à-dire l’ancien port le plus important du sud-est asiatique. Elle a été défrichée à partir de 1786 sur ordre des Anglais, pour servir d’escale aux bateaux anglais (chargés d’opium et de thé) reliant l’Inde et la Chine. La capitale a été baptisée Georgetown, en l’honneur du roi anglais George III.

Clock Tower de Georgetown. Elle mesure 60 pieds car elle a été édifiée pour les 60 ans de la reine Victoria (Penang, Malaisie)

Georgetown compte 500 000 habitants, et est quasiment devenue une ville chinoise. Effectivement, on voit beaucoup de maisons et temples chinois dans les rues, et des panneaux en chinois partout. A côté des Chinois, il y a bien sûr des Malais, qui sont majoritairement musulmans, et des Indiens. Tout ce petit monde semble cohabiter sans problème, et l’on peut croiser un temple chinois presque pris en sandwich entre deux mosquées, à deux pas de Little India !

Petite maison chinoise à proximité du Khoo Kongsi (Penang, Malaisie)Mosquée Kapitan Kling à Georgetown, construite au début du XIXème siècle par le Kapitan Kling, un riche marchand indien (Penang, Malaisie)Entrée du quartier indien de Georgetown (Penang, Malaisie)

La langue nationale est le Bahasa melayu, et s’écrit en caractères latins. J’ai du mal à dire à quoi ressemble cette langue ; parfois j’ai l’impression qu’elle n’est pas si différente du thaï, d’autres fois je ne lui trouve aucune ressemblance.

Il règne une ambiance assez particulière à Georgetown. La ville est plutôt agitée, le trafic est dense : voitures, 2 roues, bus, trishaw (sorte de cyclo-pousse). Ici rien n’est fait pour les piétons : on marche sur un trottoir et tout d’un coup plus de trottoir, donc on se retrouve à marcher sur la route, sans moyen de traverser. Dans les petites rues ça va, mais sur les grandes artères, il faut parfois attendre dix minutes pour se lancer. Il y a bien quelques feux mais ils sont très espacés. Souvent, les trottoirs sont abrités par des arcades, mais entre deux boutiques sous les arcades, on peut se retrouver face à un mur ; donc là encore, il faut se remettre à marcher sur la route… Et puis ici on roule à gauche, comme en Thaïlande, donc pas évident de trouver sa voie.

L’ambiance particulière vient sans doute du mélange des communautés. J’ai usé mes tongs toute la journée à travers les rues. J’avais envie de découvrir les lieux. J’ai eu une très bonne impression. La ville est très propre à certains endroits, et très sale à d’autres (bonjour les rats). Tous les gens à qui j’ai eu affaire (échoppes populaires pour les repas, office de tourisme, agences de voyage pour le transport, guesthouse) ont été très très gentils, quelle que soit leur communauté d’appartenance. Souvent bien plus gentils que certains Thaïs du sud… Mais d’un autre côté il y a pas mal de gars qui glandouillent dans les rues, et qui lancent des « hello » à tour de bras sur mon passage. C’est sympa de dire bonjour, mais pourquoi les femmes n’ont-elles pas la même attitude à mon égard ? Bizarre non ?! Rien d’agressif quoi qu’il en soit, juste un peu lourd de se sentir regardée avec insistance.

Au programme de ma journée : achat de mon billet de bateau pour Medan (Indonésie), balade dans les rues, excellents repas sur les foodstalls (stands de nourriture), visite du Khoo Kongsi. Un kongsi sert de point de ralliement aux Chinois d’un même clan : il fait office d’école, de temple, ou de lieu de réunion. Le toit sculpté du Khoo Kongsi est magnifique, les poutres sont superbement travaillées, beaucoup de statues expressives et de panneaux gravés. L’endroit était presque désert, une joie !

Khoo Kongsi à Georgetown (Penang, Malaisie)Détail du toit du Khoo Kongsi (Penang, Malaisie)Plaques à effigie des membres du clan Khoo (Khoo Kongsi, Penang, Malaisie)

Après toute cette marche à pied dans une chaleur étouffante, j’ai fini par m’offrir un petit massage : dos, épaule et nuque… Un peu plus cher qu’en Thaïlande mais un vrai régal.

Demain matin à 9h je quitte – déjà – la Malaisie. Eh oui, sur cette côte-là, je ne fais qu’un court passage : l’île de Penang est seulement l’étape qui me sert à gagner Sumatra (en Indonésie). Après Sumatra, je remonterai la Malaisie par la côte Est, et cette fois je m’attarderai plus longtemps.
En attendant j’ai cinq heures de bateau demain, jusqu’à Medan, et quelques belles semaines à Sumatra, qui promettent d’être fantastiques. C’est marrant j’ai un peu le même sentiment qu’avant d’aller au Laos. Cette impression d’aller vers quelque chose de très authentique, de très fort humainement. J’ai hâte…

A très bientôt.

Carte

[geo_mashup_map]

 

Naviguez dans cette rubrique :

 
 
 

Une réaction, une question ? C'est à vous !

Ce blog est compatible avec Gravatar. Pour créer votre propre avatar, rendez-vous sur le site Gravatar.