La boîte à outils

Infos pratiques, cartes & itinéraires, matériel, sac, trousse à pharmacie, billets d’avion, budget & tarifs sur place

La boîte à tuyaux

Mes bonnes et moins bonnes adresses (hébergement, guides, centres de plongée…) par destination

La boîte à images

Paysages, plongée, portraits, sur le vif, clichés de groupe… Revivez mes voyages en photos et en vidéos

La boîte à bulles

Dérivantes, raies manta, créatures étranges, jardins de coraux… Mes plus beaux souvenirs de plongée

La boîte à vrac

Articles autour du voyage, réflexions, idées, coups de cœur… en attendant le prochain voyage

Accueil » Thaïlande, Laos, Cambodge • 2006

Luang Prabang : la ville et les chutes de Kuang Si

8 février 2006 4 commentaires

Récit


Me voilà de retour après plusieurs jours d’absence. La connexion était vraiment foireuse à Luang Prabang, donc j’ai abandonné. Ça a l’air d’aller mieux à Vang Vieng, où je suis arrivée cet après-midi.

Première nouvelle : je ne peux plus mettre en ligne mes photos. Je ne le savais pas, mais la version gratuite de mon blog ne me permet pas de créer plus de cinq albums, et j’ai déjà atteint le quota. Donc je ne sais pas quoi faire. Je vais réfléchir à une solution, mais en attendant, vous n’aurez que du texte.

J’ai passé 4 jours à Luang Prabang, cette ville du nord du Laos extrêmement calme et reposante.Le marché diurne de Luang Prabang (Laos)

Un temple le long du trottoir : ancien Palais royal (Luang Prabang, Laos)Devant le bureau de poste de Luang Prabang, ville anciennement colonisée par les Français (Laos)Rue de Luang Prabang (Laos)

Au programme, visite de quelques temples (pas tous, il y en a tellement), balades à vélo, promenades dans les rues, massage lao et excursion aux chutes de Kuang Si.

Ces chutes se trouvent à une trentaine de kilomètres au sud de la ville. J’y suis allée en tuk-tuk avec mes récentes rencontres : Cynthia, Fred et Mélissa, Judith et Nicolas. Une heure de trajet sur des routes pas toujours goudronnées, au milieu de la campagne lao (rien à voir avec Luang Prabang) et des rizières.

Départ pour une excusrion aux chutes de Kuang Si : Cynthia, Nicolas, Judith, Fred et Mélissa (Luang Prabang, Laos) La piste empruntée en tuk-tuk pour aller aux chutes de Kuang Si (sud de Luang Prabang, Laos)Rizières sur la route de Kuang Si (Laos)Village le long de la route de Kuang Si (Laos)

Là encore, beaucoup de couleurs, et sur le chemin, des petits villages qui semblent vivre avec pas grand chose, dans des cabanes en bois. La ville de Luang Prabang est très chouette et très agréable, mais néanmoins très touristique. Alors que dans ces petits villages, je pense qu’on se trouve vraiment au cœur d’un Laos plus authentique, sans tourisme, sans publicité, sans modernité. On s’est d’ailleurs tous demandé si ces villages gagneraient à être touchés par le tourisme et l’argent.
Vivraient-ils plus heureux ?

Arrivée au bas des chutes de Kuang Si vers midi : on traverse un petit bout de forêt avant d’atteindre la cascade principale. Sur le chemin, des petites chutes d’eau, alimentant des bassins d’eau turquoise. C’est vraiment très beau, le mélange du turquoise, de la roche et de la végétation. L’endroit est assez paisible, pas énormément chargé en touristes.
On croise plusieurs bassins de ce genre avant d’arriver à la cascade, qui elle-même est assez haute. Je n’ai pas trouvé ça plus impressionnant que les gorges de la Restonica en Corse, mais franchement c’était très joli, et c’est vrai que ce turquoise, ça en met plein la vue.

Chutes de Kuang Si : petits bassins turquoises en aval de la grande cascade (Laos)

Petite ascension un peu raide et glissante le long de la cascade pour monter jusqu’au cours d’eau où elle prend sa source, et redescente de l’autre côté, beaucoup plus cool comme sentier.

Fred, Mélissa, Moi, Cynthia et Judith à mi-hauteur de la grande cascade (Kuang Si, Laos)Le bas de la cascade de Kuang Si, vu du sommet (Laos)

Nous avons fini notre visite par une petite baignade dans les premiers bassins turquoise ; la baignade est autorisée et au moment où l’on arrive, il n’y a personne. L’eau est un peu froide, mais pas franchement saisissante, c’est excellent.

Retour au tuk-tuk à qui l’on demande de nous arrêter dans quelques villages sur le chemin du retour. Le permier village est très authentique, les femmes font leur toilette dans la rivière (un peu gênant d’arriver à ce moment-là), les maisons en bois sont vraiment modestes, le temps semble s’être arrêté ici, c’est très serein.

Village de Ban Tat Paen (Kuang Si, Laos)

Avant de repartir, on croise une femme qui tient à la main des brochettes de … oui c’est bien ça… des brochettes de rats !!! Je demande confirmation, et elle me laisse prendre une photo (désolée que vous ne puissiez pas la voir). Il paraît qu’au Laos, on mange tout ce qui bouge…

Brochettes de rats… (Ban Tat Paen, Laos)

Puis on demande au chauffeur de nous arrêter dans le petit village Hmong un peu plus loin. Et là, surprise, c’est l’arrêt classique de tous les tuk-tuks et mini-bus qui vont à Kuang Si. Voilà, faites arrêter tous les touristes dans un seul endroit, et vous pourrissez le village.
Ce hameau n’est finalement plus qu’un ensemble de stands de vente (bijoux, écharpes, sculptures…) et les habitants attendent le passage des touristes. Même les enfants ont compris le truc : ils se laissent photographier sans problème, prennent la pose (ils savent bien faire) et demandent ensuite de l’argent. Ils ne vont peut-être même pas à l’école, mais en tout cas ils savent aligner 3 mots d’anglais « one thousand kips ».
Nous sommes donc un peu déçus de se retrouver dans ce passage obligé, car on esperait voir un vrai village avec des gens qui vaquent à leurs occupations.

Puis Mélissa a une idée : j’ai un paquet de gâteaux dans mon sac, elle me demande si j’en ai encore. Oui, il en reste la moitié, c’est mieux que de leur donner de l’argent. A ce moment-là il y a 4-5 gamins devant nous, mais au moment où je mets la main sur mon sac a dos pour l’ouvrir, je vois des enfants se ruer vers moi, ils débarquent de partout et nulle part. Ils se pressent autour de moi, me marchent sur les pieds, tirent sur mon sac et sur le paquet de gâteaux, et tendent la main en criant des choses. Ils ont un regard tellement touchant, ils m’implorent littéralement des yeux.
Mais je n’ai qu’un demi paquet et il y a une vingtaine d’enfants autour de moi. Alors je partage les mini-cookies en 2 ou 3, et j’en donne à Mélissa pour qu’elle fasse le partage de son côté.

Des enfants se ruant sur les cookies (région de Kuang Si, Laos)

La scène n’est pas violente, mais disons que tout à coup je ne sais plus ce qui m’arrive. J’essaie de les calmer plusieurs fois en levant le paquet au ciel, mais ça ne dure que 3 secondes et ils reprennent de plus belle. Je n’arrive pas bien à décrire ce que j’ai ressenti à ce moment-là. Sans doute un mélange de choses : le bonheur de leur faire plaisir, la frustration de ne pas avoir plus de gâteaux, et aussi la peur du sentiment d’injustice qu’ils vont ressentir, car il n’y en a pas pour pour tout le monde.
Le paquet est fini, et subitement les cris s’arrêtent, les enfants reculent. On redémarre, quelques enfants nous courent après en nous faisant un signe de la main, ils ont le sourire aux lèvres. On est tous un peu scotchés par ce qui vient de se passer.

Enfants (vers Kuang Si, Laos)

Ce soir-là, on mange tous ensemble au restaurant « Three elephants » où je goûte pour la première fois une des spécialités laos : le laap (ou larp), sorte de salade à base de poulet (ou poisson, au choix) mélangé à des herbes et des épices. C’est un régal, mais ça arrache !!! Le resto est très chouette, on mange bien, on se paie même le luxe de s’offrir une bouteille de rouge (Bordeaux, 1ères côtes de Blaye 2001, ben oui !). C’était le resto chic de la semaine (moins de 8 euros).

Dîner dans un resto un peu chic : Nico, Judith, Cynthia, Rudi, Fred, Mélissa (Luang Prabang, Laos)

Dernier jour à Luang Prabang, journée relax. Et notamment, petit massage d’une heure à la Lao Red Cross. Un petit endroit sans prétention qui fait de très bons massages laos (très soft, contrairement au massage thaï), très bon marché. L’argent ainsi récolté par la Croix Rouge est utilisé pour les programmes de santé et d’éducation. Le massage dure une bonne heure, c’est vraiment très agréable.
Petit tour au That Phusi, la colline qui trône au milieu de la ville, pour admirer le coucher de soleil sur le Mekong. De là-haut, on a une très belle vue sur Luang Prabang, et le soleil rouge sur le Mekong est assez impressionnant.

Jeune bonze lisant au soleil couchant sur la colline Phou Si (Luang Prabang, Laos)Sunset sur la colline Phou Si (Luang Prabang, Laos)

Le hic : tout le monde a eu la même idée que moi => c’est blindé de touristes…

Le séjour à Luang Prabang se termine, c’était vraiment une bonne étape, reposante et très colorée. Pour la première fois je suis malade dans la nuit : pas grand chose, mais surtout des nausées. J’ai un peu peur pour le trajet en bus du lendemain.

Carte

[geo_mashup_map]

 

Naviguez dans cette rubrique :

 
 
 

Il y a 4 commentaires »

  • Coucou

    Question : avec Cyntia l’allemande, tu parles quelle langue ? Allemand, Anglais ou Laotien ?

    Bisous

    Estelle et Lionel

    • Marion Bazin dit :

      Salut Estelle,

      Avec Cynthia, on parle anglais. Quelques mots allemands et français viennent de temps en temps ponctuer la conversation, mais mon niveau d’allemand n’est pas suffisant pour parler plus que ça. Quant au lao, on ne sait dire que bonjour, merci et au revoir… Ca va pas chercher bien loin !

      Bisous,
      Marion

  • Soiz dit :

    Coucou Miss Marion,

    Trop sympa ton blog ! On a presque l’impression d’y être…..sauf qu’on n’y est pas…en plus ici il fait frisquet.

    La lecture de ton blog reste un de mes moments favoris au bureau….plus dépaysant, y’a pas….

    En tous les cas, tu as l’air de passer un excellent séjour et j’en suis heureuse pour toi.

    Je te souhaite de très belles aventures

    Mémé Surprize

  • Steff dit :

    Hello siter,

    Je prends enfin 5 minutes pour te mettre un petit commentaire, ils commençaient à se faire rares ces derniers temps mais je suis un peu speed en ce moment.

    Cette brève était comme les précédentes, fascinante. Le passage sur les enfants et le paquet de biscuits est poignant et très touchant. J’imaginais la scène et le dépit que tu as du ressentir de ne pas avoir plus de biscuits.

    J’ai vraiment l’impression en lisant tes brèves que tu as vraiment trouvé ton rythme de croisière et que le Laos qu’il te tardait tant de visiter est à la hauteur de tes espérances.

    Tu te rends compte, tu es déjà dans ta 3ème semaine, ça passe à une de ces vitesses. À peine partie tu vas déjà être de retour!

    Bon je n’arrête pas de t’imaginer en tongs et débardeur et ça fout les boules, il a neigé toute la journée ici, on sort tout emmitouflé….

    Je vais prendre le temps d’imprimer tout pour maman, eh oui, elle n’a toujours pas reçu son Alice box et du coup elle est un peu deg. Elle a filé l’adresse de ton site à plein de gens qui ont l’adsl et comme ça elle arrive à avoir des news. Je pense cela dit que ça lui ferait plaisir de faire ses premiers pas sur internet pour visiter le blog de sa fille chérie.

    J’espère qu’elle le recevra d’ici la fin de la semaine comme ça j’aurais du temps pour lui installer ce week end, lui mettre msn et lui expliquer le BABA de la navigation sur internet.

    Continues à bien alimenter tes brèves, c’est vraiment dommage pour les photos.

    Take care!

    Gros bisous

    Steff

Une réaction, une question ? C'est à vous !

Ce blog est compatible avec Gravatar. Pour créer votre propre avatar, rendez-vous sur le site Gravatar.