La boîte à outils

Infos pratiques, cartes & itinéraires, matériel, sac, trousse à pharmacie, billets d’avion, budget & tarifs sur place

La boîte à tuyaux

Mes bonnes et moins bonnes adresses (hébergement, guides, centres de plongée…) par destination

La boîte à images

Paysages, plongée, portraits, sur le vif, clichés de groupe… Revivez mes voyages en photos et en vidéos

La boîte à bulles

Dérivantes, raies manta, créatures étranges, jardins de coraux… Mes plus beaux souvenirs de plongée

La boîte à vrac

Articles autour du voyage, réflexions, idées, coups de cœur… en attendant le prochain voyage

Accueil » Thaïlande, Laos, Cambodge • 2006

Trajet Chiang Mai – Chiang Khong

4 février 2006 Aucun commentaire

Récit


Mercredi midi, après un dernier petit tour en ville, je pars vers la gare routière en pensant prendre un bus pour Chiang Rai (un peu plus au nord) ; en effet je pensais devoir faire une escale là-bas avant de rejoindre la frontière du Laos. Arrivée au guichet, je m’aperçois qu’il y a un bus direct pour Chiang Khong (la frontière justement) et que je peux y être en six heures.
Cool, ça m’évite de passer une nuit supplémentaire en Thaïlande, j’ai vraiment envie d’aller au Laos.

La femme au guichet m’annonce que c’est un bus 2ème classe. Je ne sais pas à quoi ça correspond donc je dis OK, en m’assurant quand même qu’il y a la clim (de jour, c’est pas mal quand même). Pour la 1ère fois, il y a des occidentaux à bord du bus, je vais enfin pouvoir discuter un peu.

Alors le bus 2ème classe, c’est plus étroit, puisqu’il y a une rangée à deux sièges et l’autre à trois. Une toute petite allée entre les deux, et surtout des sièges taillés sur le gabarit asiatique (petit cul, petites épaules). C’est pas que je sois énorme, mais par contre le gars à côté duquel on me place est disons… enrobé. Du coup, j’ai une demi fesse et une omoplate dehors, et c’est parti pour six heures !
Ce fameux voisin (anglophone) n’est d’ailleurs pas très causant. Il passe le trajet à écouter son lecteur MP3 et à envoyer des textos… Par contre j’engage la conversation avec deux Québecois lors d’un arrêt.

Arrivée à Chiang Khong vers 20h au lieu de 19. Heureusement j’avais eu la bonne idée de réserver une chambre, car il n’y avait que deux guesthouses sur le Routard, et j’ai eu peur que tout soit complet.
Et là, c’est l’endroit le plus chouette que j’aie vu depuis que je suis arrivée. La « Bamboo Riverside Guesthouse » est un ensemble de petits bungalows au toit de chaume, dans une sorte d’environnement junglesque, et au bord du Mekong. La chambre est des plus simples (pas de salle de bain ni de WC) mais elle se trouve sous le toit et le bungalow a du cachet. En plus les sanitaires sont très propres, et la nuit ne me coûte que 100 bahts (2 €).

Ma petite chambre très minimaliste à Chiang Khong (Thaïlande)

Je débarque sur la très agréable terrasse pour dîner (terrasse en bambou au bord du fleuve) et après un excellent repas, je me décide à aborder les gens que j’ai entendu parler français pendant tout le repas. Un couple québecois (Mélissa et Fred) et un Français (Marc) qui se sont rencontrés un peu plus tôt et passent la soirée ensemble. Ils m’invitent à me joindre à eux. Du coup ce soir-là, pas de cybercafé, c’est quand même mieux de passer une soirée avec des vrais gens que devant un ordinateur. La soirée est excellente, l’endroit est magique, de l’autre côté du fleuve j’aperçois les lumières de ce Laos tant attendu : je me sens vraiment bien et j’ai hâte de traverser le lendemain. Quel bonheur d’être là.

La terrasse de la Bamboo Riverside Guesthouse et en face, le Laos (Chiang Khong, Thaïlande)

Carte

[geo_mashup_map]

 

Naviguez dans cette rubrique :

 
 
 

Une réaction, une question ? C'est à vous !

Ce blog est compatible avec Gravatar. Pour créer votre propre avatar, rendez-vous sur le site Gravatar.